Et toi, tu mets quoi ?

Avec une planète en souffrance, en sus des éternels serviettes hygiéniques et tampons classiques, nombre d’idées ont fleuri dans un objectif de réduction des déchets, dévoilant cup, serviettes hygiéniques lavables ou encore culottes de règles spécifiques. Zoom sans tabou sur ces nouveaux dessous.

Le principe de la culotte menstruelle

Cette culotte a été pensée pour être portée lors des règles et recueillir ainsi tout flux de sang sans risque de fuites, ni tâches malvenues. Le coton ou les fibres de bambou qui la composent assurent une circulation d’air, propre à éviter la macération, et ainsi les odeurs et/ou la sensation d’humidité.
Confortable et discrète, elle ne diffère de la simple culotte qu’au vu de son fond absorbant, légèrement plus épais, en raison des trois à quatre types de tissu qui le compose : une couche douce qui fait l’intermédiaire entre la muqueuse et la couche absorbante, afin d’éviter tout risque d’irritation ; une couche imperméable qui supprime fuite et odeurs ; et enfin, parfois, une couche extérieure en coton, à visée purement esthétique.

Les avantages de la culotte menstruelle

Cette culotte a notamment été conçue dans un souci écologique. Il a en effet été relevé qu’en termes de protections, une femme produit entre 100 et 150 kg de déchets jusqu’à la ménopause. De cette façon, l’achat de culottes menstruelles diminue considérablement les rejets, mais respecte également l’environnement dans la mesure où leur production n’implique pas l’emploi de produits chimiques.

Par ailleurs, les économies enregistrées sont très intéressantes sur le long terme. L’avantage d’une culotte menstruelle constitue bien évidemment sa réutilisation, ce qui n’est pas le cas des protections classiques à usage unique. L’achat de ces culottes, bien qu’onéreux, est définitif : il n’est pas nécessaire de renouveler le stock pour chaque période menstruelle, il suffit simplement de les laver après chaque utilisation.

Également, la culotte menstruelle présente les qualités du tampon en ce qu’elle offre une liberté de mouvement sans fuite, ni sensation désagréable, et cela sans se préoccuper de son positionnement. Elle se décompose de plus de la même façon que la plupart des lingeries et peut ainsi se trouver sous plusieurs formes, avec des motifs divers, pour se sentir belle et fraîche malgré la période.

Enfin, à l’instar de la serviette hygiénique, la culotte est une protection absorbant les flux de sang à l’extérieur du vagin, ce qui évite tout risque d’apparition du syndrome du choc toxique. Cette pathologie peut se développer chez les patientes porteuses d’un staphylocoque doré dont les toxines prolifèrent en milieu vaginal en cas de stagnation du sang dans la cavité, ce qui peut donc se produire en cas de port de cup et de tampon.

Et toi, tu mets quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je Trouve, Tout en un clic ! | Redpop.fr | Arobase