Fournitures scolaires : un marché en stagnation

Morosité et baisse des ventes en perspective

Alors que les derniers préparatifs de rentrée s’amorcent, les grandes surfaces et fabricants se disent perplexes quant à la fréquentation du rayon de fournitures scolaires. Les marques comme les produits low cost sont encore en nombre laissant un vaste choix aux courageux acheteurs.
Parents et enfants semblent, cette année, peu pressés de reprendre la routine scolaire ou serait-ce la crise qui bride les porte-monnaie et décourage les dépenses non-alimentaires ? Il faut dire que la rentrée annonce des frais considérables. Les enfants sont rhabillés de la tête au pied : du sweat mode au blouson trendy en passant par les chaussures compensées, grande tendance de la saison automne-hiver. L’achat d’un cartable, d’une trousse complètent inévitablement l’équipement du parfait écolier.

Un prix pas toujours en rapport avec la qualité

Une grande partie des ventes s’effectue en magasin. Pourtant, certaines enseignes en ligne sont bien placées quant aux prix puisqu’elles permettent de regrouper les commandes. En acceptant la mutualisation, les clients obtiennent des tarifs avantageux. L’affluence des derniers jours est, grâce à ce service clé en main, évitée. L’offre est bien ciblée en fonction des âges des enfants, des héros du moment, des essentiels à avoir obligatoirement dans son cartable.
Les marques restent privilégiées. Le haut de gamme est toujours synonyme de qualité et de durabilité. On préfère acheter moins pour acheter mieux.
Finalement, l’allocation de rentrée scolaire va aider environ 3 millions de familles à régler la facture correspondant à la liste fournie par les enseignants du public et du privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *