Mon chiot ? Une vraie tête de chien !

Vous le savez sûrement, adopter un chiot, ce n’est pas une partie de plaisir. Certes, sa bouille de poil aura de quoi vous faire fondre… surtout quand il fera la sieste. Mais les premiers mois d’un chien à la maison, c’est aussi des bêtises à répétition et une éducation à ne surtout pas lâcher. D’autant que nos boules de poils n’ont pas toutes le même caractère… Alors voici quelques conseils pour bien appréhender cette période, et peut-être choisir votre futur compagnon en fonction.

L’éducation au cœur des préoccupations

Votre chien est arrivé à la maison, vous n’avez envie que de lui faire des câlins et de le montrer à tout le monde ? N’y comptez pas ! Comme un enfant, votre animal doit être éduqué très tôt. Car si vous le laissez prendre de mauvaises habitudes, il sera ensuite compliqué d’y remédier.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, occupez-vous de le réprimander (gentiment) dès ses premiers jours, lorsqu’il fait une bêtise. Essayez aussi, au maximum, de le récompenser quand il fait quelque chose de bien, comme demander à sortir avant d’uriner ou s’asseoir quand vous lui demandez.

D’ailleurs, profitez de sa jeunesse pour lui apprendre des « tours ». Comme nos enfants humains, ils apprennent plus vite étant petit, c’est donc le moment ou jamais d’apprendre assis-couché-pas bouger. Pour canaliser son énergie, pensez aussi à lui faire faire des activités régulières. L’agility, par exemple, est un bon moyen d’éduquer un jeune chien.

A chaque race son caractère

Derrière cette jolie frimousse se cache un tyran potentiel
Derrière cette jolie frimousse se cache un tyran potentiel

Eh oui, si chaque chien est unique, il y a toutefois des traits de caractère plus présents chez certaines races que d’autres. Alors si vous avez prévu d’en choisir une en particulier, vous devrez peut-être vous préparer à des premiers jours agités.

Certains sont relativement dociles, ils apprennent vite et vous obéiront aux doigts et à l’œil. C’est généralement le cas des chiens « de travail », comme les chiens de berger, de garde ou de chasse (même si ces derniers savent aussi être agités). Si vous avez envie d’y passer le moins de temps possible, optez donc pour une de ces familles : Berger, Braque, Epagneul, Doberman, mais aussi Golden Retriever et Labrador ou même Bichon.

Au contraire, certains chiens ont tendance à demander un peu plus d’attention, car ils sont parfois butés. C’est souvent le cas des petits chiens terriers, qui n’ont pas la modestie à la hauteur de leur taille. Les Yorkshire, Chihuahua, Spitz, Pinsher et Teckel, par exemple, sont indiscutablement têtus. C’est aussi le cas de race plus grande comme le Shar-Pei ou le Husky (et les chiens nordiques en général).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je Trouve, Tout en un clic ! | Arobase | Le guide sympa