Qui veut devenir e-Estonien ?

Il est des pays qui sont capables de se remettre en question et de miser sur l’avenir. L’Estonie en fait assurément partie : ce petit pays balte indépendant depuis 1991 seulement, s’est lancé depuis quelques années déjà dans une politique qui place les TIC au cœur de la société. Preuve de cette ouverture d’esprit vis-à-vis du numérique, l’état lance un nouveau statut de citoyen estonien : l’e-Estonien. Et vous allez pouvoir le devenir vous aussi.

 

L’Estonie, un pays branché

Sur le papier, il était difficile d’imaginer un avenir radieux à l’Estonie quand le pays a proclamé son indépendance vis-à-vis de l’URSS en 1991 : 1 million d’habitants, des infrastructures dépassées et des ressources plutôt limitées. Mais à l’inverse de certains pays incapables d’aller de l’avant, l’Estonie fait montre d’une philosophie intéressante : « puisque l’on part de zéro, autant y aller à fond ».

Le gouvernement estonien mise donc très rapidement sur la mise en place des nouvelles technologies, le tout associé à une économie libérale à des années lumière du système soviétique. Les success story s’enchainent très rapidement à tel point qu’il est difficile d’ignorer ce qu’est Skype, le logiciel de télécommunication racheté depuis par Microsoft et imaginé par les créateurs de Kazaa.

C’est qu’en réalité les technologies de l’information et de la communication sont profondément ancrées dans la vie quotidienne des estoniens : les enfants apprennent le code informatique à l’école primaire, le wifi est gratuit et la plupart des démarches sont disponibles en ligne. Tout le monde est hyper connecté* et les organismes gouvernementaux ne sont pas en reste : on estime qu’il suffit de 18 minutes en ligne pour enregistrer la création de sa société auprès des organismes liés ou encore de quelques instants pour toucher ses allocations parentales dès la naissance de votre enfant. De la même manière, le vote électronique ou la déclaration d’impôts en ligne sont largement répandus (plus de 90 % des Estoniens y ont recours)

Et ce ne sont là que quelques exemples de ce pays où le web est devenu un élément du quotidien et qui fait face à l’avenir avec le sourire malgré la baisse du PIB survenue aux premières heures de la crise financière. Mais ce n’est pas ça qui va empêcher le pays d’aller de l’avant, quitte à innover encore pour renforcer l’économie.

 

L’e-Estonie, qu’est-ce que c’est ?

Alors que les Français peinent encore à accepter le e-commerce, les Estoniens s’apprêtent à passer à l’e-citoyenneté. Pensé pour attirer les étrangers désireux d’investir en Estonie sans avoir à passer par une batterie de formalités administratives, le statut d’e-résident permet d’accéder à une citoyenneté virtuelle. Point intéressant : ce statut devrait être ouvert à tous avec comme seule obligation, le fait de devoir se rendre une fois dans le pays pour prouver son identité.

Bien entendu, il est encore trop tôt pour se prononcer : l’annonce est récente et le gouvernement estonien doit encore annoncer les effets réels de ce statut. Toutefois, l’idée crée un réel engouement à l’étranger puisque l’on constate un afflux massif de demandes provenant des Etats-Unis, ce qui pourrait permettre au petit pays baltique d’attirer les capitaux américains et ainsi renforcer son économie qui, elle, est bien réelle.

 

Pour en savoir plus, le journal Courrier International a publié la traduction d’un quotidien estonien nommé Eesti Päevaleht, à lire ici : http://www.courrierinternational.com/article/2014/10/22/un-nouveau-citoyen-est-ne-l-e-estonien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog du citadin | Le guide sympa | Redpop.fr