Tout ce qu’il faut savoir avant de concevoir une suite parentale

Pratique, confortable et esthétique, la suite parentale fait rêver. Toutefois, si sa création ne pose pas de grandes difficultés en construction, les choses ne sont pas aussi simples en rénovation. Découvrez ici des informations capitales avant de lancer les travaux.

Les contraintes de création d’une suite parentale

Autonome par rapport au reste de la maison, la suite parentale est composée non seulement de la chambre à coucher, mais aussi d’une salle de bain et d’un dressing. Un espace de 14 m² au minimum est nécessaire pour pouvoir concevoir cette suite, même si elle atteindra facilement les 25 à 30 m².

Un manque d’espace pourrait compliquer les travaux et impacter plus tard votre confort. Outre la surface, l’autre difficulté qui se pose, surtout en rénovation, est la création de la salle de bains. Les évacuations d’eau nécessitent en effet une pente minimum de 1 à 2 cm/m pour une distance moyenne de 2 mètres. Il s’agit aussi de s’assurer que les tuyauteries ne traversent pas vos pièces, pour des raisons esthétiques évidentes.

Peut-on concevoir soi-même sa suite parentale ?

Les plus bricoleurs pourraient être tentés de réaliser eux-mêmes leur suite parentale. Mais dans ce cas précis, les travaux relèvent du savoir-faire de vrais professionnels. En effet, il peut être nécessaire de casser une cloison pour obtenir l’espace nécessaire.

Or, s’il s’agit d’un mur porteur, les choses se compliquent. Si vous souhaitez aussi obtenir un espace bien pensé, il est préférable de contacter des experts pour ces travaux. Cette expertise est d’autant plus nécessaire pour la création de la salle d’eau, où tous les travaux de plomberie doivent se faire avec la plus grande précision.

Vous pourrez obtenir plus de conseils en matière de rénovation sur ce lien et pourrez découvrir différentes suites parentes : industrielles, modernes, ou encore scandinaves.

Suite parentale : faut-il délimiter les espaces ?

La suite parentale est censée être un espace ouvert. Or, le choix de cloisonner ou non dépend du mode de vie et des besoins de chacun. Si vous aimez avoir de l’intimité lorsque vous prenez votre douche, ou si vous ne souhaitez pas voir vos vêtements désordonnés, il est préférable de séparer les espaces.

Par ailleurs, cette démarche vous permet de ne pas déranger votre conjoint pendant qu’il dort par le bruit de l’eau, si vous n’avez les mêmes horaires de travail et par conséquent, de sommeil. Vous pourrez délimiter les espaces de différentes manières selon vos besoins : avec des paravents, cloisons, portes coulissantes, rideaux, etc. Par contre, si votre pièce est peu éclairée, il est préférable d’opter pour un espace ouvert pour laisser passer l’air et la lumière.

Attention à ne pas être coupé du reste de la maison

Malgré le principe d’autonomie de la suite parentale, il faudra faire attention à ne pas se couper du reste de la maison et de la vie de famille, avec un appartement dans l’appartement. Pour cette raison, il est conseillé de ne pas rajouter d’autres fonctions supplémentaires à votre suite parentale, comme un bureau, ou un espace de lecture. Elle devra être uniquement consacrée au sommeil et au repos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Arobase | Generalia | Je Trouve, Tout en un clic !