SCPI : principes et modalités de souscription

La SCPI ou société civile de placement immobilier est un moyen d’effectuer un investissement dans la pierre autrement. Il ne s’agit pas d’acheter de l’immobilier physique, mais plutôt d’acheter des parts pour devenir actionnaire d’une société de gestion. L’investissement en SCPI est plus accessible, puisqu’on peut l’adapter suivant sa capacité financière.

Comment fonctionne une SCPI ?

Une SCPI gère un parc immobilier constitué de biens immobiliers professionnels mis en location (bureaux, entrepôts, locaux, etc.). Pour enrichir son parc, la société de gestion collecte des fonds auprès des épargnants désirant investir dans la pierre papier. Elle leur propose alors d’acheter des parts. Elle redistribue par la suite les loyers proportionnellement aux parts détenues par chaque actionnaire ou fait bénéficier d’une réduction d’impôt.

L’épargnant ne s’occupe de rien. Il récupère juste l’argent gagné ou bénéficie d’avantages financiers. C’est la société de gestion elle-même qui se charge de tout : la gestion des locataires et des biens, le paiement des assurances, la gestion des travaux, etc.

La société de gestion gère généralement un nombre important de biens. Ce qui lui permet de mutualiser les risques de l’investissement.

 

 

Les différents types de SCPI

Il existe deux types de SCPI : les SCPI de rendement d’un côté, et les SCPI fiscales de l’autre côté. Les premières investissent dans des biens immobiliers de natures différentes, dans l’objectif de redistribuer des revenus réguliers aux investisseurs.

Les SCPI fiscales quant à elles gèrent un patrimoine constitué d’immobiliers neufs. Ces derniers seront par la suite loués dans le cadre de divers dispositifs de défiscalisation, dans le but de générer d’intéressantes économies d’impôt. Ainsi, on trouve les SCPI Pinel, les SCPI déficit foncier, et les SCPI Malraux. Pour en savoir plus sur ces deux grandes catégories de SCPI, référez vous à des professionnels comme www.centraledesscpi.com.

Comment acheter des parts de SCPI ?

L’acquisition des parts peut se faire au comptant, c’est-à-dire en cash. Cette option convient aux investisseurs qui disposent d’une épargne immédiatement disponible.

Les parts de SCPI peuvent aussi être financées par un emprunt bancaire. Souscrire un crédit pour une scpi présente un double avantage : l’intérêt fiscal, et l’effet de levier de l’emprunt. Les intérêts du crédit sont déduits des revenus fonciers perçus. Ce qui fera diminuer l’impôt sur le revenu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *