Zoom sur le rétrofit des machines-outils

Le rétrofit des machines-outils se révèle être une pratique très courante dans le secteur industriel. Il ne s’agit pas de les remplacer, mais de les adapter voire de les moderniser. Cette option présente de nombreux avantages, entre autres les économies considérables effectuées. Voici tout ce vous devez savoir sur ce concept basé sur le reconditionnement et sur la modernisation.

Quand faut-il prévoir un rétrofit des machines-outils ?

Le rétrofit des machines-outils s’impose lorsque les dépenses occasionnées par les réparations deviennent de plus en plus élevées. Cette solution reste tout à fait envisageable compte tenu du foisonnement des pièces détachées à moindre prix. Le but étant d’adapter les machines avec les technologies de pointe actuelles. Elles doivent également se conformer aux normes internationales en vigueur.

Ainsi, les spécialistes comme HD Automatisme œuvrent dans le but de pallier à l’obsolescence des équipements industriels. Le choix s’avère d’ailleurs très large parmi les pièces détachées pour les commandes numériques, les moteurs, les variateurs, les pompes, le matériel électrique. Le reconditionnement des machines-outils répond surtout aux besoins de productivité et de rentabilité.

Reconditionnement des machines industrielles : à qui faire appel ?

Pour réaliser un rétrofit en bonne et due forme, il convient de faire appel à des professionnels de la maintenance industrielle. Ils disposent de l’expertise, des moyens techniques et humains pour assurer le reconditionnement des machines-outils. Leur objectif : donner une seconde vie aux équipements de production en prolongeant leur cycle de fonctionnement. En plus des remplacements des pièces défectueuses, les experts en rétrofit optimisent les performances ainsi que l’efficacité des machines en termes de processus de fabrication.

Rétrofit des machines-outils : quels sont les avantages ?

En pratique, le rétrofit ou la mise à niveau des équipements industriels permet d’améliorer la productivité. À cela s’ajoutent une accélération des cycles d’usinage des pièces et une réduction significative des temps d’arrêt. Une fois intégrées, les nouvelles pièces plus performantes et de haute précision garantissent de meilleures finitions.

Ainsi, le rétrofit se révèle indispensable pour les industriels désireux de rester compétitifs, sans devoir investir de nouveaux équipements complets. Lors d’une intervention en rétrofit, le technicien ne remplace pas uniquement les pièces défectueuses. Il est aussi amené à intégrer de nouvelles fonctionnalités ainsi que des technologies nouvelles.

Le rétrofit est aussi nécessaire lorsqu’il faut lancer la fabrication de nouveaux produits assortis de nouvelles conditions techniques. Grâce à la remise à niveau, les anciennes machines entrent dans l’ère de l’industrie de fabrication 4.0. Il ne faut pas omettre les enjeux écologiques qui résultent du rétrofit des machines-outils. Une telle initiative permet en effet de préserver les ressources et de réduire les déchets industriels.

retrofit-machines

Comment se déroulent les reconditionnements ?

Le rétrofit s’opère à différents niveaux et dans divers domaines. Sur le plan mécanique, le reconditionnement implique la révision des pièces telles que les roulements, les engrenages ou encore les joints d’étanchéité mécanique. Il convient aussi de vérifier les performances du système électrique. Dans ce cas, le rétrofit implique une adaptation aux commandes numériques par ordinateur. S’en suit la révision du tableau électrique et des câblages des machines. Une vérification des systèmes de positionnement est aussi recommandée.

En outre, le reconditionnement du matériel industriel touche également les technologies de contrôle de mouvements. Cela implique une mise à niveau des systèmes d’entraînement modulaires. Et bien évidemment, un rétrofit au niveau des équipements hydrauliques et de lubrification reste incontournable. De même, le reconditionnement touche le matériel géométrique. Il convient d’opérer un redressement des surfaces de voie et une remise à niveau des pièces de glissement.

Reconditionnement ou remplacement d’une machine de production : quelle décision prendre ?

Le rétrofit des machines-outils vise avant tout à renforcer la fiabilité du matériel industriel. Cette initiative permet de gagner en productivité, et ce, à moindre coût. En revanche, si les dépenses prévues pour le reconditionnement des équipements se révèlent trop élevées, le renouvellement complet des machines reste envisageable.

Face à l’obsolescence d’une machine de production, tout industriel doit évaluer toutes les solutions possibles. Les aspects stratégiques et financiers d’un rétrofit doivent être pris en compte, sans omettre les coûts d’un reconditionnement. Dans certains cas de figure, il est plus avantageux d’acquérir une nouvelle machine plutôt que d’opérer une mise à jour de l’existant. Il peut arriver que le rétrofit d’un vieil équipement engendre un véritable gouffre financier sur le long terme.

Le rétrofit : un concept révolutionnaire

Avec la mondialisation et les innovations technologiques, le rétrofit tend à se déployer. Le reconditionnement touche ainsi d’autres secteurs comme celui de l’automobile. Et comme pour les machines industrielles, les techniciens interviennent en vue d’optimiser les performances. Dans le cas des véhicules, les ingénieurs disposent de l’expertise nécessaire pour transformer une motorisation essence ou diesel en un moteur 100% électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquer C Trouver | Arobase | www.11bis.fr